Archives de
Catégorie : Du côté des archives

L’image du mois #14

L’image du mois #14

Soldat allemand faisant la circulation, place de la Concorde à Paris, fin juillet 1940. Photographie pour le journal Le Matin. Coll. MRN Prise au début de l’Occupation, cette photographie est significative des premiers temps de la présence allemande à Paris : soldats en uniforme, signalétique allemande, rues désertes, circulation limitée et se faisant essentiellement à vélo, etc. La photographie, produite pour la presse, interroge par ailleurs par son cadrage et par l’intention supposée du photo-journaliste. Celui-ci semble en effet se…

Lire la suite Lire la suite

La Bibliothèque nationale durant la guerre

La Bibliothèque nationale durant la guerre

Septembre 1940, retour des lecteurs dans la salle Labrouste – Bibliothèque nationale Au printemps 1940, l’évacuation des collections de la Bibliothèque nationale et d’une partie de son personnel – préparée dès l’automne 1938 par l’administrateur général de la Bibliothèque nationale, Julien Cain – entraîne la fermeture temporaire des salles de lecture. À leur arrivée dans la capitale, les forces d’occupation allemandes, soucieuses de donner les apparences d’un « retour à la normale », exigent la réintégration immédiate des collections et la réouverture…

Lire la suite Lire la suite

L’objet du mois #10

L’objet du mois #10

Ce container à pigeons a été parachuté au-dessus de la Seine-et-Marne. La Royal Air Force britannique a envoyé en France et dans l’Europe occupée de nombreux pigeons voyageurs. Ceux-ci, une fois récupérés et bagués par des résistants, s’envolaient avec des renseignements pour l’Angleterre grâce à un tube fixé à la patte. Ce parachute était accompagné d’une note qui donnait des instructions pour nourrir le volatile et le préparer à son périlleux voyage retour : « Dès que vous arrivez chez…

Lire la suite Lire la suite

L’objet du mois #9

L’objet du mois #9

En octobre 1940, Pierre Provost rejoint l’Organisation spéciale du Parti communiste. Dans l’atelier clandestin de Griotto, à Paris (20e arrondissement), il confectionne clandestinement cartes d’identité, passeports, tampons militaires allemands pour franchir la ligne de démarcation, pratique commencée durant l’entre-deux-guerres. Le 23 décembre 1942, Dino Griotto et sa femme sont arrêtées et l’atelier clandestin saisi. Pierre Provost rejoint les FTP du secteur de Villejuif en mai 1943 sous le pseudonyme de « Pierrot ». Il est arrêté par la Gestapo le…

Lire la suite Lire la suite

L’image du mois #9

L’image du mois #9

Constant Limpens, né en 1897, fait ses études à l’orphelinat de Capuis (Oise) puis obtient une bourse et entre à l’école Estienne à Paris pour y apprendre le métier d’imprimeur. Aidé de son épouse et de son fils Pierre, il crée en 1934 l’imprimerie du Fort à Chennevières (actuel Val-de-Marne). Démobilisé en août 1940, il rejoint les rangs de la Résistance. Constant Limpens commence alors à collecter et à constituer des dépôts d’armes ainsi qu’à diffuser divers tracts. Il rejoint…

Lire la suite Lire la suite