Consultation des collections

Consultation des collections

L’Espace « Jean-Louis Crémieux-Brilhac » propose la consultation de nombreuses sources d’archives primaires et documentaires.

Parmi les principaux fonds conservés

  • des archives et objets liés à l’avant-guerre et au début du conflit : mouvements antifascistes, guerre d’Espagne, Drôle de guerre, Débâcle, Exode
  • une importante collection de presse clandestine, en partie numérisée et disponible sur la bibliothèque numérique Gallica
  • des imprimés clandestins (tracts et brochures).
  • des archives relatives aux organisations de la Résistance française (productions, fonctionnement, liquidation) : Arc-en-ciel, Brick, Carmagnole-Liberté, Ceux de la Résistance (CDLR), Combat, Comité parisien de la Libération (CPL), Conseil nationale de la Résistance (CNR), Forces unies de la jeunesse patriotique (FUJP), Francs-Tireurs et Partisans français (FTP), FTP-Main-d’œuvre immigrée (FTP-MOI), Front national de lutte pour la libération et l’indépendance de la France (FN), Front uni des résistants de la Préfecture de Police (FURPP), mission Union, Mouvement de libération nationale (MLN), Mouvements unis de la Résistance (MUR), Organisation civile et militaire (OCM), Organisation spéciale (OS), Union des Femmes françaises (UFF).
  • des archives privées et des objets relatifs aux parcours d’hommes et de femmes résistants, internés, déportés : Raphaël Aboulker, Geneviève Anthonioz-de Gaulle, Robert Chambeiron, Jacqueline de Chambrun, Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Josette Dumeix, Joseph Epstein, Brigitte Friang, Pierre Georges (colonel Fabien), Jean-Paul Le Chanois, Lise London, famille Guy Môquet (dont la dernière lettre de fusillé), Albert Ouzoulias, Pierre Rigaud, Oscar Rosowsky, Lucien Sampaix, famille Pierre Semard, André Tollet, Marie-Claude Vaillant-Couturier, etc.
  • des archives et des objets produits dans des lieux d’internement et de déportation : prison de la Santé, prison de la Roquette, camp de Drancy, camp de Choisel à Châteaubriant, camp de Royallieu à Compiègne, centrale pénitentiaire d’Eysses, camp de Saint-Sulpice-la-Pointe, prison de Fresnes, prison du Cherche-Midi, fort du Mont-Valérien, fort de Romainville, camp de Maison carrée, camp de Ravensbrück, camp de Buchenwald, camp de Gurs.
  • des archives relatives à la Collaboration (brochures, fichiers de police), notamment le fonds photographique de presse (320 000 phototypes, négatifs sur plaque de verre) produit notamment par le journal Le Matin.
  • des archives et objets liés la période de la Libération et à la Reconstruction politique, économique et sociale.
  • des fonds d’associations de mémoire : Amis des Combattants en Espagne Républicaine (ACER-AVER), Association des résistants, déportés, internés et emprisonnés politiques en Afrique du Nord (ARDIEP), sections locales de l’Association Départementale des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes (ADIRP).
  • des créations artistiques de la Seconde guerre mondiale et des œuvres de mémoire (arts graphiques, peinture, sculpture, photographie, bande dessinée) : Jean Amblard, Louis Aragon, Francis Burette, Robert Doisneau, Henri Dutilleux, Paul Éluard (manuscrit original du poème Liberté ; fonds de la maison d’édition surréaliste La Main à Plume), Sofia Gandarias, France Hamelin, Michael Kenna, Armand Nakache, David Olère, Roger Payen, Édouard Pignon, Ernest Pignon-Ernest, Claude Plumail, Carlo Sarrabezolles, Boris Taslitzky.

 


Cadre de classement et instruments de recherche

Dans le cadre de la dévolution des collections “Musée de la Résistance nationale”, celles-ci sont identifiées par une cote des Archives nationales (85AJ1).

Quelques unes des sources conservées au Musée de la Résistance nationale sont notamment répertoriées dans les guides suivants :

  • Guide des sources conservées en France. 1939-1945, direction des Archives de France, 1994 (pp 1993-1996).
  • Guide des sources documentaires sur la déportation conservées en France, Fondation pour la mémoire de la Déportation, publié avec le soutien de la direction des Archives de France
    et le ministère des Anciens combattants et victimes de guerre, 1996 (pp 204-207).
  • Guide des sources de l’histoire du féminisme, Archives du féminisme, 2010.
  • Guide des sources, Marty : l’homme, l’affaire, l’archive, CODHOS (Collectif des centres de documentation en histoire ouvrière et sociale), 2005.

/!\ Le Centre de conservation et de consultation du musée est actuellement fermé aux chercheurs en vue de la préparation et du transfert des espaces muséographiques et pédagogiques du Musée de la Résistance nationale sur un nouveau site à l’horizon 2020.

Tous les engagements pris dans le cadre de conventions sont néanmoins honorés.
Le Centre de conservation et de consultation reste également ouvert :
– aux donateurs ;
– aux bénévoles.

Pour contacter le Centre de Conservation et de Consultation :

Centre de conservation et de consultation
Musée de la Résistance nationale
88, avenue Marx Dormoy, BP135
94501 Champigny-sur-Marne