Le thème 2017-2018: S’engager pour libérer la France

Le thème 2017-2018: S’engager pour libérer la France

couverture du dossier de la Musée de la Résistance Nationale de Champigny sur Marne pour le CNRD

Enjeux et perspectives

La volonté de lutter contre l’occupant allemand et l’Etat français collaborateur fonde l’engagement dans la Résistance intérieure et extérieure, depuis l’effondrement de 1940 jusqu’à la libération du territoire en 1944 et la victoire contre l’Allemagne nazie en 1945.

L’engagement est d’abord un refus, une volonté de faire quelque chose. Qu’ils rejoignent les forces françaises libres pour combattre à l’extérieur aux côtés des Alliés ou qu’ils agissent à l’intérieur de la France, les hommes et les femmes qui décident de passer à l’acte sont animés par la même nécessité, par la même exigence morale, même si elle repose sur des convictions politiques, philosophiques ou religieuses différentes : faire leur devoir.

L’engagement a pu prendre des formes très variées. Si lutter par les armes a été au fondement de la France libre, la Résistance intérieure a donné la priorité pendant longtemps, par nécessité, à d’autres formes d’actions, toutes aussi indispensables pour contester la suprématie de l’adversaire et convaincre les Français de rallier la cause de la Résistance. La fabrication et la diffusion de la presse libre comme l’aide aux pourchassés et aux persécutés ont précédé puis ont accompagné la lutte armée jusqu’à la libération.

Le développement et la structuration des organisations de résistance en France ont facilité les engagements et ont permis de compenser les pertes subies du fait de la répression, de plus en plus brutale. Le rapprochement de la France libre et de la Résistance intérieure sous la direction du général de Gaulle a concrétisé le sentiment des résistants de participer à un vaste mouvement d’ensemble et renforcé la légitimité la Résistance française auprès des Alliés.

Très peu nombreux au début, beaucoup plus nombreux à la fin quand les opportunités d’engagements se multiplièrent, les résistants restèrent une minorité, mais une minorité soutenue et reconnue par la très grande majorité des Français au moment de la Libération. Ces combattants de tous les horizons étaient devenus par la force des événements le nouveau visage de la France libérée.

Les candidats au CNRD sont invités à réfléchir sur les motivations et les conditions de l’engagement de ces hommes et de ces femmes, prêts à prendre des risques jusqu’au sacrifice de leur vie, pour permettre à la France de retrouver sa liberté, une liberté inscrite dans le cadre républicain, étroitement associée aux principes d’égalité et de fraternité. Dans un monde en pleine évolution, dans lequel la solidarité internationale peine à s’exprimer et à s’imposer, le thème du CNRD retenu pour 2018 doit rappeler la nécessité et l’importance de l’engagement individuel et collectif dans les périodes d’incertitudes. Le refus du fatalisme, la lucidité sur la situation du moment mais aussi la volonté de changer les cours des événements restent de puissants moteurs aujourd’hui comme hier.

Les résistants étaient des optimistes, rappelait Raymond Aubrac. C’est un des messages essentiels que doivent retenir les élèves qui auront à réfléchir sur l’engagement de ces hommes et de ces femmes.  Sur tous les fronts où ils luttèrent, ils surent garder au plus profond d’eux-mêmes l’espoir d’une France et d’un monde meilleurs.

Eric Brossard, professeur relais au MRN

Le règlement du CNRD

Le règlement complet du CNRD est disponible sur le site Eduscol. Pour accéder au site Eduscol, cliquer ici.
Pour accéder directement au règlement du CNRD 2018, cliquer ici.
Le Musée de la Résistance nationale est membre du Comité stratégique du CNRD et du collège national des correcteurs. Il participe également au collège des correcteurs du Val-de-Marne et à la commission académique de l’académie de Créteil.

Les ressources nationales

Le portail national du CNRD

logo du CNRD

Le Musée de la Résistance nationale est associé au portail national du CNRD depuis sa création. En tant que partenaire, il met à disposition ses collections pour enrichir l’ensemble documentaire constitué chaque année autour du thème du CNRD. Pour accéder au portail national du CNRD, cliquer ici.

 

Le dossier national

La Fondation de la France libre a piloté le dossier national du CNRD 2018. Le Musée de la Résistance nationale a participé au groupe de rédaction du dossier et a fourni certains des documents publiés (dont la liste figure ci-dessous).Pour consulter le dossier national, cliquer sur la page ci-dessous:

Couverture de la brochure nationale pour le concours national de la Résistance et de la Déportation

Pour avoir plus d’explications sur les documents du MRN, cliquer sur la page ci-dessous:

Les documents du Musée de la Résistance Nationale dans la brochure nationale

Liste des documents présentés et commentés:
-Combat, n° 39, janvier 1943. La photographie, transmise par les services de propagande de la France libre, rend hommage aux FFL qui ont combattu à Bir Hakeim.
– Carte détaillée de la défense côtière du Pas-de-Calais, service B des FTP (réseau FANA)
– Fausse carte d’identité de Pierre Georges, dit Fabien, sous l’apparence d’un prêtre catholique
– Photo de Marcel Rayman, publiée dans la brochure L’Armée du Crime, diffusée par les services de propagande allemands, février 1944
– Papillon édité par les Forces unies de la Jeunesse patriotique, appelant les jeunes Marseillais à rejoindre les maquis, juin 1944
– Manifestation sur le cours de Vincennes à Pars, le 1er mai 1945. Les directions des partis socialiste et communiste défendent le programme du CNR, en présence de déportés rentrés des camps de concentration.

Les ressources du MRN

Le dossier du MRN

A paraître.
Voir aussi les autres dossiers pédagogiques du MRN réalisés à l’occasion des thèmes précédents du CNRD. Pour accéder aux dossiers en ligne, cliquer ici.

Les autres publications du MRN ou soutenues par le MRN

L’engagement
Collectif, Les Résistants 1940-1945. Récits, témoignages et documents inédits du Musée de la Résistance nationale, Belin, 2015
Xavier Aumage et Julie Baffet, Mémoire d’objets. Histoires de résistants, Editions Ouest-France, 2016
Eric Brossard et Guy Krivopissko, Comment parler de la Résistance aux enfants, Le Baron perché, 2012
Charles Riondet, Le comité parisien de la Libération 1943-1945, Presses universitaires de Rennes, 2017

La répression
Guy Krivopissko et François Marcot, La vie à en mourir. Lettres de fusillés 1941-1944, Tallandier, 2003 [édition complétée en poche, Points-Histoire, 2006] Thomas Fontaine, Les oubliés de Romainville. Un camp allemand en France (1940-1944), Tallandier, 2005
Thomas Fontaine (dir.), Les cheminots victimes de la répression 1940-1945. Mémorial, Belin / SNCF, 2017
Claude Pennetier, Jean-Pierre Besse, Thomas Pouty et Delphine Leneveu (dir.), Les fusillés (1940-1944), Editions de l’Atelier, 2015

La mémoire en bande dessinée
Xavier Aumage (dir.), Traits résistants. La Résistance dans la bande dessinée de 1944 à nos jours, Libel / CHRD, 2014
Jean-Christophe Derrien (dir.), Vivre libre ou mourir. 9 récits de résistance, Le Lombard, 2011
Jean-Christophe Derrien et Claude Plumail, Résistance, Le Lombard, 2010-2014 [BD en 4 volumes] Kamel Mouellef, Olivier Jouvray et Baptiste Payen, Résistants oubliés, Glénat, 2015

Les initiatives organisées par le MRN ou en appui

1 – Présentations du thème du CNRD 2018 (pour les professeurs)
La Garenne-Colombes (collège Les Champs Philippe), 7 juin 2017, en partenariat avec la DSDEN92
Champigny (AD94), juin 2017, en partenariat avec la DSDEN94 et le réseau Canopé
Dammarie-les-Lys (AD77), 6 décembre 2017, en appui de la DSDEN77 et des AD77
Nantes (LP François Arago), 15 novembre 2017, en appui de l’AMRC, en partenariat avec la DSDEN44

2 – Rencontres autour du CNRD (pour les élèves)
Créteil (hôtel du département), 6 décembre 2017, en partenariat avec la DSDEN94, les AD94, le Conseil départemental et la Préfecture du Val-de-Marne
Bobigny (Bourse du Travail), 16 janvier 2018, en partenariat avec la DSDEN93 et les AD93

3 – Les expositions itinérantes autour de l’engagement
Parmi les expositions itinérantes proposées par le MRN, certaines peuvent accompagner la réflexion autour de l’engagement pour libérer la France.
– « L’espérance doit-elle disparaître ? » – L’appel du 18 juin 1940
– Jeunes en résistance
– Des mots pour résister
– La participation des « étrangers » aux combats pour la libération de la France
– La résistance en région parisienne
– La vie à en mourir – Lettres de fusillés

Pour consulter le catalogue des expositions itinérantes et réserver une exposition, cliquer ici.

Les commentaires sont clos.