Recherche

Recherche

Le Musée de la Résistance nationale – espace muséographique, centre de conservation, de documentation et de recherche, établissement à vocation éducative – se veut à l’image du « musée-laboratoire » du résistant et muséologue Henri-Georges Rivière.

Partenariats de recherche

Logo MatriceEQUIPEX « Matrice Memory » : le Musée de la Résistance nationale est partenaire de l’Équipement d’Excellence MATRICE. Ce programme – qui réunit 25 partenaires (CNRS, Polytechnique, INA, France Télévisions, une dizaine de laboratoires, mémoriaux, fondations et musées) – a pour vocation de mieux comprendre l’articulation entre mémoire individuelle et mémoire sociale (collective) en privilégiant deux terrains historiques : la Seconde Guerre mondiale et le 11 septembre 2001. Dans ce cadre, le MRN met à disposition un corpus de témoignages (écrits, oraux et audiovisuels) permettant d’interroger les fondements de la recherche en Memory Studies.

Logo Labex Les passés dans le présentLABEX « Les passés dans le présent » : le MRN participe au comité des usagers du laboratoire d’excellence « Les passés dans le présent ». Ce labex s’intéresse aux temporalités imbriquées, aux constructions des récits historiques et mémoriels, aux transformations des représentations, à la matérialité du passé et à ses traces, à la circulation dématérialisée des fonds et collections, etc.

Logo DariahConsortium DARIAH-EU : le MRN participe aux groupes de travail de ce consortium pour une infrastructure partagée à destination de la recherche européenne en sciences sociales et dans le domaine des humanités numériques. Dans le cadre du projet H2020 PARTHENOS (2015-2019), le MRN est notamment impliqué dans la création d’une charte d’utilisation et de réutilisation des ressources des institutions patrimoniales et des données de la recherche.


Thèses et travaux de recherche

Le Musée de la Résistance nationale accompagne et mène de nombreux travaux de recherche en histoire, sociologie, musicologie, sciences de l’image, muséologie, etc. s’appuyant notamment sur les sources primaires et la documentation conservées au Centre de conservation et de consultation.

  • Sébastien Albertelli, Histoire du sabotage de la CGT à la Résistance, 2016.
  • Charles Riondet, Le Comité parisien de la libération et les comités locaux de libération de la Seine, thèse de doctorat en histoire contemporaine sous la direction de Danielle Tartakowsky et de Christine Nougaret, mars 2015 (Paris VIII).
  • Claude Pennetier (dir.), Le Maitron, dictionnaire des fusillés et exécutés, 2015.
  • Robert Gildea (Oxford College), Fighters in the Shadows : A New History of the French Resistance, 2015.
  • Thomas Fontaine, Déporter. Politiques de déportation et répression en France occupée. 1940-1944, thèse de doctorat en histoire sous la direction de Denis Peschanski, mars 2013 (Paris I).
  • Philip G. Nord (Princeton University), Memories of Deportation.
  • Sébastien Albertelli, Les services secrets du général de Gaulle. Le BCRA 1940-1944, 2009.
  • Guy Krivopissko, Aurélien Poidevin, Guy Hervy, Axel Porin, Quand l’Opéra entre en résistance, 2007.
  • Corinne Jaladieu, Les centrales sous le régime de Vichy : Eysses, 1940-1944, thèse de doctorat en histoire contemporaine sous la direction de  Jacqueline Sainclivier, septembre 2004 (Rennes II).
  • Corinna von List (Institut historique allemand à Paris), Frauen in der Resistance, 1940-1944, thèse de doctorat, 2006 (Postdam).
  • Olivier Lalieu, La Zone grise ? La Résistance française à Buchenwald, 2005.
  • Guy Krivopissko, François Marcot, La vie à en mourir : lettres de fusillés 1941-1944, édition critique, 2003.
  • Liora Israël, Robes noires, années sombres : la résistance dans les milieux judiciaires, Sociologie historique d’une mobilisation juridique, thèse de doctorat en sociologie sous la direction de Jacques Commaille, 2003 (ENS-Cachan).
  • Denis Peschanski, Des étrangers dans la Résistance, 2002.
  • Xavier Aumage, La transmission de la mémoire de la Résistance et de la Libération sur la territoire métropolitain dans les lectures de loisirs destinées à la jeunesse, de 1945 à 1947, mémoire sous la direction d’André Encrevé, 1999 (Paris XII). Prix Marcel Paul (2000).
  • Daniel Virieux, Le front national de lutte pour la liberté et l’indépendance de la France : un mouvement de résistance. Période clandestine (mai 1941-août 1944), thèse de doctorat en histoire sous la direction de J.Claude Willard, 1996 (Paris VIII).
  • Renée Poznanski, Être juif en France pendant la Seconde Guerre mondiale, 1994.
  • etc.

Par ailleurs, le MRN travaille régulièrement avec les historiens suivants : Claire Andrieu (Sciences-Po/Paris), Julien Blanc (EHESS), Corinne Benestroff (Paris V/CIREMM) Laurent Douzou (Lyon-II), Charles-Louis Foulon (Sciences-Po/Paris), Vincent Giraudier (Historial Charles de Gaulle), Jean-Marie Guillon (Aix-Marseille), Fabrice Grenard (Sciences-Po/Paris), Pierre Laborie (Toulouse II/EHESS), Bruno Leroux (Fondation de la Résistance), Christine Levisse-Touzé (Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris – Musée Jean Moulin/Etablissement Public Paris-Musée, Paris-IV), François Marcot (Franche-Comté), Robert Mencherini (Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme/Aix-en-Provence), Pascal Ory (Paris I), Jean-Louis Panicacci (Nice), Claire Paulhan (IMEC), Denis Peschanski (CNRS, Paris-I), Nathalie Sage-Pranchère (ENC, Paris-IV), Danielle Tartakowsky (Paris VIII), Vladimir Trouplin (Musée de l’Ordre de la Libération), Cécile Vast (Franche-Comté), Dominique Veillon (IHTP/CNRS), Jean Vigreux (MSH), Serge Wolikow (Maison des sciences de l’homme/Dijon), etc.


Colloques et journées d’étude

Le Musée de la Résistance nationale participe et organise de nombreux colloques et journées d’études sur des problématiques liées à la Résistance, à la Seconde Guerre et à la Guerre d’Espagne. Le MRN aborde des thèmes peu traités (résistance des femmes, des étrangers, des organisations juives, résistance culturelle, résistance continuée dans l’internement et la déportation, représentations mémorielles) et des approches neuves (notamment par l’image : photographie, cinéma, bande dessinée, etc.).

  • Les archives photographiques de presse : journées d’étude organisées par la Mission de la photographie et les Archives nationales – intervention d’Agathe Demersseman (24 novembre 2015).
  • Les journaux clandestins de la Résistance à l’heure de la numérisation : nouvelles lectures et perspectives de recherches, journée d’étude Bibliothèque nationale de France/MRN/Fondation de la Résistance – intervention de Jean-Louis Crémieux-Brilhac et de Guy Krivopissko (28 novembre 2014).
  • Paris libéré, Paris photographié, Paris exposé : rencontres dans le cadre de l’exposition présenté au Musée Carnavalet-Histoire de Paris – interventions de Céline Heytens (« Les femmes dans la résistance à travers les collections du Musée de la Résistance nationale à Champigny-sur-Marne »), Xavier Aumage (cinéma), Agathe Demersseman (photographie), octobre-novembre 2014.
  • Paris août 1944-mai 1945 – Reconstruire et rénover, colloque organisé par Charles Riondet et le Comité parisien de la Libération (association MRN) avec le Musée du général Leclerc de Hautecloque et de la Libération de Paris – Musée Jean Moulin, le musée de l’Ordre de la Libération, le Comité d’histoire de la ville de Paris (24 novembre 2011).
  • Musées d’Histoire et bande dessinée : journée d’étude organisée MRN/CHRD dans le cadre de l’exposition Traits résistants – intervention de Xavier Aumage (11 mai 2011).
  • Guerre d’Espagne. Histoire et mémoire, colloque organisé en collaboration avec le Musée du général Leclerc de Hautecloque et de la Libération de Paris – Musée Jean Moulin (ville de Paris), le musée de l’Ordre de la Libération, la BDIC et l’ACER (17-18-19 novembre 2006).
  • La participation des étrangers aux combats pour la libération de la France, colloque organisé en collaboration avec le Musée du général Leclerc de Hautecloque et de la Libération de Paris – Musée Jean Moulin (6, 13 et 20 février 2002).

Le MRN contribue en outre à de nombreuses rencontres et publications sur ces thématiques notamment dans le cadre du colloque annuel de l’Association nationale des familles de fusillés et massacrés de la Résistance française et leurs amis (ANFFMRA).


Conseil scientifique et historique

Régulièrement, le MRN est consulté (scénario, décor, dossier pédagogique, etc.) dans le cadre de production à caractère historique et artistique : spectacles vivants (Liberté, j’écris ton nom, Robert Hossein ; Les Discrets – voix de résistances, David Lippe ; spectacle annuel de l’Association pour le Souvenir des fusillés du Mont-Valérien), œuvres radiophoniques (Résister en musique – concert en hommage aux compositeurs de la Résistance, France-Musique) ; cinématographiques (L’Armée du crime, Robert Guédiguian) ; télévisuelles (Un village français, France Télévision) ; plastiques (César, Pascal Convert), graphiques (bandes dessinées dont la série Résistance/Le Lombard), etc.