Formation

Formation

Lieu de formation citoyenne et professionnelle, à l’articulation entre histoire, patrimoine et mémoire, le MRN contribue par ses expositions, publications, rencontres – notamment pédagogiques – à des projets de recherche et de transmission de l’histoire de la Résistance et de la Seconde Guerre mondiale.

Logo Ministère de l’Éducation nationale.

Depuis son ouverture en 1985, le Musée de la Résistance nationale est sous convention avec le Ministère de l’Éducation nationale.

Logo Ministère de la Ville, de la jeunesse et des sportsDepuis 2016, l’association bénéficie l’agrément « Jeunesse et éducation populaire » du Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Chaque année, le MRN contribue à la formation citoyenne et professionnelle d’étudiants ou salariés en leur proposant de découvrir les métiers du patrimoine (problématiques de conservation préventive, de traitement des collections et de valorisation), et de médiation culturelle (enjeux de mémoire, accueil des publics, pédagogie, etc.).

En relation avec les équipes pédagogiques des établissements scolaires et universités (Paris-I, Paris-IV, Paris-VIII, Montpellier, Toulouse, Université de Bourgogne, etc.) le MRN accueille et forme des étudiants dans le cadre de stage de découverte (élèves de troisième), de fin d’études (bac pro, licence, master), ou en formation continue. Dans le cadre de retours d’expériences professionnels, l’équipe scientifique du Centre de conservation et de consultation intervient régulièrement dans des colloques et journées d’études. Elle est parfois amené à dispenser des cours dans des formations professionnalisantes (Institut national du patrimoine, UPEC, etc.).

Depuis plusieurs années, le MRN bénéficie de partenaires privilégiés :

Logo Académie de CréteilAcadémie de Créteil Portail CNRD Canopé : dans le cadre du stage “Mémoires” organisé chaque année par la Délégation Académique aux Arts et à la Culture (DAAC) de l’Académie de Créteil à destination des personnels de l’Éducation nationale de son académie, le MRN propose une journée de formation et d’échanges autour des enjeux de conservation et valorisation du patrimoine, de mémoire et de citoyenneté.

Logo Ecole nationale des ChartesÉcole des chartes (ENC) :  depuis la création du master « Technologies numériques appliquées à l’histoire » (mention « Humanités numériques ») de  l’École des chartes en septembre 2009, sept étudiants ont réalisé leur projet de fin d’études sur des collections du MRN, abordant les enjeux scientifiques du traitement des sources (objets, textes, images) et de leur valorisation patrimoniale à travers les technologies numériques.

Logo Institut national du patrimoineInstitut national du patrimoine (INP) : dans le cadre des formations continues de l’Institut national de patrimoine, le MRN a participé à l’organisation et à l’animation de deux sessions de formation sur les problématiques liées aux musées d’histoire de la Seconde Guerre mondiale : Musées de la Résistance et de la Déportation, et de la Seconde Guerre mondiale : la conservation préventive avec peu de moyens (janvier 2007) ; Musées de la Résistance et de la Déportation : les lieux de mémoire et les collections (mars 2005).

Logo Université Paris-Est CréteilUniversité Paris-Est Créteil (UPEC) : le MRN intervient dans le cadre des enseignements dispensés aux étudiants de deux masters d’histoire proposés par l’UPEC : Master Histoire parcours Histoire et médias, conservation et documentation de l’image et du son (depuis 2011) ; Master Histoire parcours Histoire publique (depuis 2015).

Lycée Alphonse-Daudet, Nîmes : le MRN accueille régulièrement des élèves de classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE) en filière lettres et sciences sociales (B/L) du lycée Alphonse-Daudet à Nîmes pour un stage de découverte aux métiers du patrimoine et au traitement des sources primaires.

École de photographie et des techniques de l’image CE3P, Ivry-sur-Seine : dans le cadre du chantier de traitement des collections photographiques de presse du fonds dit du Matin, le MRN accueille des étudiants en baccalauréat professionnel – filière photographie. Ceux-ci sont amenés à s’interroger sur les techniques photographiques (négatifs au gélatino-bromure d’argent sur plaque de verre notamment), la conservation préventive d’un fonds patrimonial, sa numérisation, son traitement (restauration virtuelle) et sa valorisation.